FINANCE ISLAMIQUE
FINANCE ISLAMIQUE
التمويل الإسلامي

FINANCE ISLAMIQUE FINANCEMENT ISLAMIQUE
ASSURANCE HALAL
COMPTE BANCAIRE MUSULMAN
FINANCEMENT PARTICIPATIF MUSULMAN


FINANCE ISLAMIQUE EMPRUNT HALAL ASSURANCE VIE ISLAMIQUE INVESTISSEMENT HALAL CROWDFUNDING HALAL

Finance Islamique vous donne accès à la finance islamique et à ses principes. Avec Financeislamique.com vous pourrez vous familiariser avec les structures et les mécanismes de la finance islamique.

La finance islamique gagne d'autant plus d'importance dans le monde de la finance et dans le monde musulman en raison de l'arrivée sur les marchés financiers de produits financiers éthiques et de plus en plus conformes à la morale.

La finance islamique autre que d'être conforme aux principes de la charia islamique, de part son éthique offre une grande transparence financière en raison de la traçabilité des flux financiers et d'une solide structure de transaction islamique. Une transation financière islamique se faire toujours sur la base d'un bien existant et non sur une quelconque spéculation qui engendrerait des risques comme le font les produits dérivés conventionnels.

La loi islamique assimile le taux d'intérêt à l'usure. L''Islam interdit le Ribâ, mot arabe signifiant à la fois usure et intérêt. L'interdiction des taux d intérêts (Ribâ)dans la loi islamique est né en Arabie au Moyen Âge ; elle deviendra la base de la finance islamique qui connaîtra un développement remarquable durant le siècle dernier.

La loi islamique appliquée dans le secteur de la finance repose sur fondements spécifiques précis. Quatre critères principaux dirige la finance islamique:

  • principe de l'absence de Riba ou intérêt et usure

  • principe de l'absence de Gharar et de Maysir ou incertitude et spéculation

  • principe de l'absence de Haram ou produits illicites selon la loi coranique

  • principe solidaire de l'obligation de partages des profits et des pertes

 

Il existe en finance islamique tous les produits financiers existants dans la finance conventionnelle:

  • crédit ou prêt islamique, incluant la carte de crédit ou de paiement islamique,

  • compte courant et dépôt bancaire islamique,

  • épargne islamique,

  • placement islamique,

  • assurance islamique,

  • le financement des entreprises par des obligations islamiques, appelées Sukuk.

Le financement participatif islamique ou crowdfunding islamique commence à s'établir comme moyen de financement par le public (crowd) et cela sur la base de la charia.


Au point de vue opérations commerciales, les plus courantes sont :

  • La Mourabaha ou vente avec bénéfices : l'emprunteur ou la banque achète la marchandise ou le produit au fournisseur à la suite de l'ordre d'un client pour les revendre au même client avec une marge de bénéfice fixée à l'avance. Le délai de remboursement dépend des revenus et varie entre 6 et 24 mois.

  • L'Ijara ou commission est similaire au crédit bail ou leasing. La banque achète la marchandise (ou bien équipements, immobilier, véhicule). Elle les loue ensuite au client. Le client devient propriétaire de ces biens quand il a fini de rembourser la somme qui sera échelonnée dans le temps et versée sur un compte épargne. Le client paye donc une location. Le Taajir, location ou leasing signifie que la banque achète les équipements matériaux et les met à la disposition d'un entrepreneur contre une rémunération fixée à l'avance. Le client devient propriétaire de la marchandise ou véhicule au terme du remboursement.

  • Dans le Bai Mouajjal ou vente reportée signifie que la banque achète des équipements/matériaux pour les revendre à terme au co-contractant sur la base d'un contrat à moyen terme (deux à 5 ans). Dans les opérations d'export-import, la banque achète des marchandises à un importateur pour les revendre à un exportateur. Les opérations d'investissement concernent les crédits à moyen et long terme.

  • La Moucharaka est une participation d'une banque au capital d'un projet, chaque partie recevant les bénéfices proportionnellement à son apport.

  • La Moudaraba est un financement de fiducie, il est une contribution au au fonds de roulement. La banque participer à un projet par une injection de capital. Le promoteur du projet fournit son travail et peut faire un apport en capital. Le partage des bénéfices est convenu entre les parties, et les pertes sont supportées par le fournisseur des fonds, sauf s'il y a faute, négligence ou violation des conditions acceptées par la banque.

  • Le Takaful ou assurance Halal signifie garantie conjointe. C'est une assurance basée sur la coopération mutuelle, la responsabilité, l'assurance, la protection et l'assistance entre des participants.

  • Le Sukuk qui correspond au placement islamique dans des obligations. PAr contre en comparaison aux obligations classiques, le Sukuk donne à l'acheteur l'accès à une part de l'actif et ainsi des profits qu'il recevra au lieu des intérêts.

 

Financeislamique.com a sélectionné pour vous une liste de banques offrant les services de finances islamiques, ainsi que des informations générales sur ce produit financier particulier avec les universités où cette matière peut-être étudiée.


FINANCE ISLAMIQUE EN LIGNE